Mardi 11 janvier 2022 

Lire en ligne

Face à la mer

Noël est bel et bien fini et dans l'ouest les sapins sont réutilisés pour consolider les dunes. Les coquilles Saint-Jacques, elles, peuvent être transformées en nourriture animale ou en fertilisant bio.


Mais la fête n'est pas finie ! En 2022, la Cité de la Mer, à Cherbourg, célèbre ses 20 ans d'anniversaire.


Saviez-vous que de jeunes adolescents sont envoyés en mer chaque année pour retrouver le droit chemin ? Là-bas, pendant quatre mois, ils apprennent à travailler en équipe sur un voilier.


Bonne lecture,

Des nouvelles du front

🌲 Esprit de Noël. Après avoir égayé le cœur des Français, les sapins sont désormais utilisés pour consolider les dunes, dans le nord, comme le rapporte le Journal d'Abbeville. Chaque année une cinquantaine d'arbres est utilisée dans le but de limiter l'érosion des dunes, fréquemment victimes de glissades en raison des forts coups de vent, à Fort-Mahon-plage, dans la Somme.



🐟 Anniversaire. La Cité de la Mer fête ses vingt ans en 2022. 4,4 millions de visiteurs se sont rendus dans l'ancienne gare transatlantique de Cherbourg depuis sa reconversion en musée. Le monument historique héberge notamment le Redoutable, seul sous-marin nucléaire ouvert au public, rappelle La Presse de la Manche. L'anniversaire sera célébré tout au long de l'année.



♻️ Recyclage. Elles pourront devenir de la nourriture pour animaux, ou encore un fertilisant bio : les vieilles coquilles du marché aux poissons du Havre seront bientôt recyclées. Des bennes de 700 kilos vont être récoltées pendant six mois par la société toulousaine Providentiel Coquillages. Cette dernière réfléchit déjà à d'autres manières de recycler les déchets marins. Explications par 76actu.

Pas encore abonné à "Face à la mer" ?

Inscrivez-vous dès maintenant

Ce serait le nombre d'îles dénombrées dans le Golfe du Morbihan.


Un dicton breton raconte qu’il y a « autant d’îles dans le Golfe du Morbihan que de jours dans l’année. » Trois cent soixante-cinq ? Le Parc naturel régional du Golfe en compte en réalité 53 au sein des 11 500 hectares de la Petite Mer.


Dans le Golfe du Morbihan, la majorité des îles sont privées, précise Actu Morbihan. Une vie de rêve ? Pas forcément. « La plupart n’ont pas d’électricité. À Île Creïzic par exemple, le propriétaire n’a ni eau ni électricité », reconnaît Ronan Pasco, responsable du Pôle mer et littoral au Parc naturel régional du Golfe (PNR).

Lire l'article

La vie à la mer

Quatre mois en mer pour sortir de la délinquance

Prendre le large pour casser la spirale de la délinquance. Depuis 22 ans, l’association Sillage à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) embarque à bord de ses deux voiliers des jeunes délinquants. Les deux bateaux ne sont pas de simples navires de plaisance, mais un centre d’éducation renforcé (CER). Le seul en France en version maritime. 


Là sur décision de justice, quatre jeunes âgés de 13 à 18 ans passent quatre mois en mer sur le Torr Pen ou le Blei Mor, accompagnés d'un éducateur et d'un skipper à bord de chaque voilier. Chaque semaine, le bateau fait une escale pour permettre la rotation des encadrants et aux mineurs de faire un point avec l’éducateur. 


Les mineurs embarquent sans internet ni téléphone personnel. Ils font tout sur le bateau. La rudesse de la navigation représente alors « une vraie rupture », explique Marc Labrune, le directeur du CER, à l'Echo de la Presqu'île. « On demande à des gamins de la ville de vivre comme des gens de la mer, ajoute-t-il. (...) Certains sont les rois de leurs quartiers, à bord sans leurs coéquipiers, ils n’arriveront à rien. (...) On leur apprend à vivre ensemble dans le respect ». Cette « solution éducative » est leur dernière chance avant l'incarcération.


Les places sont chères. « On reçoit 128 demandes par an pour 24 places », note Jacques Lambert le président de Sillage. Financée par la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), l'association Sillage a accueilli 400 jeunes en 22 ans. Le système a fait ses preuves. Certains restent en lien pendant des années avec la structure. Ils font savoir que « sans ce séjour, ils n’auraient jamais réussi à reprendre leur vie en main », relate Marc Labrune. L'expérience d'une vie.

Lire l'article

Le saviez-vous ?

Pourquoi les sardines ont-elles rétréci en Méditerranée ?

Elles sont passées en moyenne de 15 à 11 centimètres et leur biomasse de 30 à 10 grammes. L'Ifremer, un institut de recherche spécialisé dans le monde maritime, explique ces changements par l'alimentation des sardines.


L'augmentation de la température de l'eau a entraîné la raréfaction des micro-algues. Les planctons seraient aussi devenus plus petits et moins énergétiques. Pour valider cette théorie, l'Ifremer a mené une expérience avec 450 poissons au sein de la station de Palavas-les-Flots.


Quatre groupes ont été formés, avec des tailles et quantité d’aliments différents. Les poissons qui ont été nourris par des proies de même taille et même quantité qu’avant 2000 ont ainsi regagné en grandeur, rapporte Actu Nice.

La mer à voir

Côte Fleurie, Normandie


Les photos du littoral ne sont-elles pas plus belles sans déchets ? L'association Côte Fleurie propre nettoie chaque semaine les plages de la Côte Fleurie, de Merville-Franceville à Blonville-sur-Mer, dans le Calvados, signale Le Pays d'Auge. Grâce à ses ramassages réguliers depuis 2018, l'association se félicite de ramasser de moins en moins de déchets.

Envoyez-nous votre plus belle photo du littoral !

L'éternité, c'est la mer mêlée au soleil.

Arthur Rimbaud, poète français

Partagez cette newsletter !


            

  Toute l'actu de vos régions

  Découvrir nos autres newsletters

  Créez votre fil d'actualité locale

Pas encore abonné ? Je m’inscris à cette newsletter

Je ne souhaite plus recevoir cette newsletter