Mardi 18 janvier 2022 

Lire en ligne

Face à la mer

Bonjour à toutes et à tous,

Sur quelles plages les chiens sont-ils les bienvenus ?


Peut-être celles dotées du label « toutourisme » ? S'ils venaient à creuser et à dénicher une bombe, sachez que leur signalement peut rapporter 90 euros en Normandie.


Connaissez-vous le va'a ? La pirogue polynésienne devient en vogue sur le littoral métropolitain. Elle requiert le sens du collectif... et de l'aventure !


Comme chaque semaine, les journalistes d'Actu ont lancé leurs filets sur tout le littoral français.


Bonne lecture,

Florent Servia

Journaliste Actu

Des nouvelles du front

🐬 Les (dernières) aventures de Flipper ? Et si les dauphins disparaissaient des côtes méditerranéennes avec le réchauffement climatique et la diminution des ressources alimentaires ? Après 12 ans d'observation, l'association Cybelle Planète note une nette diminution de la taille des groupes de dauphin bleus et blancs, le cétacé le plus commun au large des côtes françaises, rapporte le Métropolitain.


🐕 Toutourisme. Vous souhaitez partir en vacances avec votre chien ? Mais aura-t-il seulement le droit de fouler la plage ? Dans la Somme, à Fort-Mahon-plage, les propriétaires de chien peuvent récupérer un pack de bienvenue (dépliant et sac de déjections canines) à l'office du tourisme. A noter que tous les restaurants de la ville acceptent les chiens, rapporte le Journal d'Abbeville.


🦪 Pris la main dans la poche. Un ostréiculteur du bassin d'Arcachon (Gironde) a été condamné à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Bordeaux pour avoir volé trois tonnes d'huîtres. Pendant plusieurs mois, ce récidiviste de 35 ans s’est emparé de poches d’huîtres sur le parc d’un de ses voisins avant de les revendre sur les marchés. Son bateau a été saisi et les 12 000 euros de préjudice subis devront être remboursés à la victime, précise Actu Bordeaux.

Pas encore abonné à "Face à la mer" ?

Inscrivez-vous dès maintenant

630 000

C'est le nombre de personnes que devrait alimenter en électricité le futur parc éolien du Calvados.

Prévue pour 2024, la mise en service du parc éolien au large de Bernières-Courseulles, près de Caen, devrait couvrir la consommation domestique de 90 % des habitants du Calvados. Liberté Caen fait le point sur l'avancée des travaux : le raccordement terre-mer de 39 km (dont 24 de liaison sous-marine) devrait être terminé fin 2022 et les 64 éoliennes installées en 2023.

Lire l'article

La vie à la mer

Pratiquer la pirogue polynésienne sur le littoral métropolitain

La pratique du va'a prend de l'ampleur en métropole. Entre 20 et 25 structures existent sur le littoral, dont l'association des Aitos brevinois rencontrée par Le Courrier du Pays de Retz, l'un des quatre clubs existant sur l'estuaire de la Loire.


Les aitos (guerriers en polynésien) sont au nombre de six à bord de la pirogue à balancier polynésienne de 13,70 m de long. Six rameurs mais « un seul esprit », explique Pascal Cariou, l'un des rameurs de Saint-Brevin-les-Pins, en Loire-Atlantique. Sur cette embarcation très instable, « la synchronisation fait la différence », selon lui.


Elle est permise par une répartition traditionnelle des rôles : à l’avant du bateau, le n°1, le « fahoro », donne la cadence de rame. Derrière lui, le numéro 2 se cale sur lui en pagayant du côté opposé. Au centre de la pirogue, les rameurs 3 et 4 sont les plus gros gabarits. Le n°3, le « tare » donne les ordres de rame à l’ensemble de l’équipe. Enfin, le sixième et dernier rameur, le « peperu » est également un maillon essentiel puisqu’il fait office de barreur. Charge à lui de diriger la pirogue.


Passionnés de sports nautiques, les Brévinois voulaient « faire un sport collectif ». Il leur faudra encore quelques séances avant de s'aligner sur des compétitions comme la Vendée Va'a – la plus grosse compétition de pirogue polynésienne en France métropolitaine – et peut-être un jour la Hawaiki Nui Va’a – la référence mondiale.


A terme, les Aitos brévinois aimeraient organiser leur propre compétition au départ de Saint-Brevin-les-Pins. « Pourquoi pas une traversée jusqu'à Noirmoutier », imagine Youenn, le trésorier de l'association. Ils seront alors sûrement aidés par l'association Va'a en France, née il y a un an dans le but de fédérer toutes les pratiques de pirogue polynésienne.

Lire l'article

Le saviez-vous ?

Trouver une bombe en Normandie peut vous rapporter 90 euros

Sur les plages du Débarquement en Normandie, il n'est pas rare de retrouver une munition encore dangereuse. Si vous prévenez les autorités, vous serez dédommagé de 90 euros. Une somme qui monte à 300 € pour un professionnel de la pêche.


« C’est un acte citoyen », explique le lieutenant de vaisseau Valentin, commandant en second des plongeurs démineurs de Cherbourg. « Cette mesure a été prise aussi pour encourager les gens à ne pas récupérer les munitions. »


En cas de découverte, « on ne touche à rien », insiste le lieutenant de vaisseau Valentin. Il délivre la procédure à suivre : « On prend une photo de l’engin avec son smartphone, on essaie de marquer l’endroit avec un bâton ou des cailloux et via son téléphone on relève la position GPS, pas la position de la voiture sur le parking ! »


Il faut ensuite prévenir le Cross (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) en composant le 196, ou appeler la gendarmerie, la police municipale ou nationale, prévient Liberté Caen.

La mer à voir

Plage de Vauville, Manche (©Monique Digard)

Comme Monique, envoyez-nous votre plus belle photo du littoral !

La vue d'une belle mer est consolante.

Stendhal, écrivain français

Partagez cette newsletter !


            

  Toute l'actu de vos régions

  Découvrir nos autres newsletters

  Créez votre fil d'actualité locale

Pas encore abonné ? Je m’inscris à cette newsletter

Je ne souhaite plus recevoir cette newsletter