Mardi 16 août 2022 

Lire en ligne

Face à la mer

Bonjour à toutes et à tous,

Au sommaire cette semaine :


- A Saint-Malo, tourisme versus vie quotidienne

- Trombe d'eau et risque de cyclones sur le littoral languedocien

- Béluga dans la Seine : trop affaibli, le cétacé a été euthanasié

- Marseille est la ville la plus ensoleillée de France métropolitaine

- Houlgate : "Un fort contre la mer" fête ses 30 ans

- Dieppe : A quoi servent les portes à marée dans le port ?


Bonne lecture,

Florent Servia

Journaliste actu.fr

Des nouvelles du front

🛍️ La rançon du succès. Environ 150 Malouins intra-muros ont manifesté contre la fermeture de leur supérette dans le vieux Saint-Malo. Le Carrefour City en question est un peu leur dernier rempart avant que le quartier ne tombe entièrement dans le tourisme de masse. Les résidents désenchantés du quartier veulent éviter que leur quartier devienne un Mont-Saint-Michel déshumanisé. Eté comme hiver, ils font leurs courses dans ce supermarché, note Le Pays Malouin.


🌪️ Réchauffement climatique. Dimanche matin, une trombe marine s'est transformée en tornade à Frontignan-la-Peyrade, endommageant près de quarante villas et faisant deux blessés. Les dégâts matériels sont importants. Le contraste entre l'air froid arrivé de l'ouest et la chaleur dans l'Héraut (de l'air et de l'eau) a créé cette tornade. Le littoral languedocien est sous la menace d'un médicane - cyclone méditerranéen - si la température de l'eau ne baisse pas dans les semaines à venir, rapporte Métropolitain.


🐋 Décès du béluga. Mardi dernier, l'opération de sauvetage du béluga de plus de 800 kilos devait se finir par un rapatriement dans la Manche. Extrait par grue d'une écluse de la Seine, puis transporté en camion à Ouistreham (Calvados), le cétacé a finalement été euthanasié mercredi matin. Les six vétérinaires présents lors de l'examen médical ont été "unanimes", selon Guillaume Lericolais, sous-préfet de Lisieux : le béluga était "trop affaibli pour être remis à l'eau", explique Liberté Caen.

Le chiffre

170

C'est le nombre de jours ensoleillés par an à Marseille.

Marseille est la ville la plus ensoleillée de France métropolitaine. Selon les moyennes de Météo France, entre 1997 et 2010, un habitant de Marseille profite en moyenne de 7h50 de soleil quotidiennement. Par comparaison, à Saint-Brieuc, c’est seulement 4h17 de soleil par jour.


Si la cité phocéenne est aussi gâtée, c'est grâce à ses vents très favorables. D'un côté, le mistral est efficace pour chasser les nuages. De l'autre, l'anticyclone des Açores chasse les pluies vers le nord du pays.


Depuis plusieurs années, le nombre d’heures de soleil a même tendance à croître. En 2017, Marseille a battu le record historique de France avec 3 111 heures d’ensoleillement enregistrées sur l’année. Mais, cette année, Marseille a également battu son record de chaleur et de sécheresse, le manque de pluie causant des problèmes de partage de l'eau entre agriculture, consommation et loisirs, analyse Actu Marseille.

Lire l'article

Pas encore abonné à "Face à la mer" ?

Inscrivez-vous dès maintenant

La vie à la mer

30 ans après, l'animation "Un fort contre la mer" reste une réussite à Houlgate, dans le Calvados


180 personnes ont participé à la 30e édition du traditionnel "fort contre la mer", le 8 août dernier. Le concept : bâtir un fort dans le sable qui résistera le plus possible à la marée montante. Une gageure. 32 équipes se sont lancées dans ces constructions perdues d'avance, raconte le Pays d'Auge.

Lire l'article

Le saviez-vous ?

A quoi servent les portes à marée dans le port de Dieppe ?

Les portes à marées empêchent l’eau salée de l’avant-port de Dieppe (Seine-Maritime) de rentrer dans le lit de l’Arques. Datant du 19e siècle, elles fonctionnent comme des clapets, ne s'ouvrant que dans un sens pour laisser passer l'eau du fleuve côtier qui se jette dans le port.


« Le courant les pousse automatiquement », souligne Julien Edde, technicien de rivière du syndicat mixte du bassin versant de l’Arques. Les portes à marée sont donc largement ouvertes à marée basse et se referment petit à petit quand la mer monte, pour bloquer l’eau salée. « Plus la marée est longue, plus elles restent fermées », explique Julien Edde aux Informations dieppoises.

Lire l'article

La mer à voir

Partie de pêche au large de Trestel (@Julien Barzic)


Julien a pris la mer au départ de Port Le Goff, à Trévou-Tréguignec. Mais la pêche s'est révélée infructueuse. Et pour cause, le bateau s'est retrouvé au milieu d'un banc de "60 à 80 dauphins". A bord, les deux couples et leurs quatre enfants ont "navigué avec les dauphins pendant environ 15 minutes", profitant "d'un moment inoubliable, magique, face au coucher de soleil", raconte l'auteur de la photographie au Trégor.

Comme Julien, envoyez-nous vos photos prises sur le littoral !

En mer, quand on dort, on ferme les yeux, mais on garde les oreilles ouvertes.

Olivier de Kersauzon

Partagez cette newsletter !


            

Ont contribué à cette newsletter

Jean-Marc Aubert, Agathe Caudron,

Camille Larher, Nicolas Mouchel,

Jeremy Nedelec, Arthur Sabatier

  Toute l'actu de vos régions

  Découvrir nos autres newsletters

  Créez votre fil d'actualité locale

Pas encore abonné ? Je m’inscris à cette newsletter

Je ne souhaite plus recevoir cette newsletter