Jeudi 23 juin 2022

Lire en ligne

En campagne

Législatives 2022

Bonjour à toutes et à tous,

Au sommaire du jour :


- Emmanuel Macron à la recherche d'une coalition à l'Assemblée nationale

- Les chefs de parti reçus par le chef de l'Etat

- Que va devenir Jean-Luc Mélenchon ?

- Combien gagne un député ?

- De la désobéissance civile à l'Assemblée, le parcours d'Alma Dufour

- Yaël Braun-Pivet, future présidente de l'Assemblée nationale ?

- On connaît les présidents de groupes parlementaires

- Pourquoi la présidence de la commission des finances est-elle si convoitée ?

- A quoi sert un chef de groupe parlementaire ?

- Quel parti affiche la plus jeune moyenne d'âge à l'Assemblée ?


Bonne lecture,

Florent Servia

Journaliste actu.fr

Les grandes manoeuvres

📺 Allocution. Hier soir, lors d'une allocution de 8 minutes, Emmanuel Macron a pris acte de la "forte abstention" et des "divisions profondes, qui se reflètent dans la composition de la nouvelle assemblée." Assez pour que le président de la République évoque "sa responsabilité d'agir, soit par une coalition, soit par un accord texte par texte," rejetant, dès lors, la responsabilité sur les autres partis, à qui il appartiendra de coopérer ou de s'opposer au gouvernement, explique actu.fr.


🤝🏻 Têtes à têtes. Avant son allocution, le chef de l'Etat avait reçu les chefs de parti dans la journée de mardi, les sondant sur un éventuel "gouvernement d'union nationale". Les chefs de l'opposition ont refusé toute alliance avec le gouvernement. Marine Le Pen précisant que le RN ne serait pas dans "l'obstruction systématique", Olivier Faure (PS) jugeant que c'est au président "de faire des propositions" - comme le SMIC à 1500 euros - et Adrien Quatennens (LFI) appelant la majorité à voter en faveur "d'une grande loi" proposée par son parti pour répondre à "l'urgence sociale", note BFMTV.


👥 Consigliere. Que va devenir Jean-Luc Mélenchon ? Après avoir fait le pari de la hauteur, pour mener la coalition de la Nupes vers la majorité, à l'Assemblée, le leader de LFI n'a plus de mandat. Âgé de 71 ans, et alors qu'il assurait se présenter à l'élection présidentielle pour la dernière fois, Jean-Luc Mélenchon reste, pour le moment, mystérieux sur son avenir. Au soir du 2nd tour, dimanche, il s'est adressé aux jeunes de son parti, leur rappelant que "toutes les possibilités sont dans [leurs] mains", rapporte actu.fr

On vous a transféré cette newsletter ?

Inscrivez-vous dès maintenant

5679, 71

C'est la rémunération nette mensuelle des députés.

Cette rémunération est, selon l'Assemblée nationale "le prix de l'indépendance et de la dignité de la fonction". Elle permet aussi à des citoyens de toutes conditions d'accéder aux fonctions parlementaires, alors qu'avant 1848, seules les personnes les plus aisées, pouvant vivre de leurs rentes, accédaient à la députation.


En plus de leur indemnité, les députés perçoivent une somme mensuelle de 5 373 euros pour faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice de leur mandat. A cette enveloppe s’ajoute un crédit de 10 581 euros destiné à l’emploi des collaborateurs.


L’Assemblée nationale facilite aussi les déplacements des députés en leur permettant de voyager gratuitement entre leur circonscription et le Palais-Bourbon en train en 1re classe ou en avion (notamment pour les députés ultramarins).


242 députés ont une possibilité de couchage dans leur bureau. Les autres parlementaires, hormis ceux élus à Paris ou en Petite Couronne, peuvent bénéficier d’un remboursement de leurs nuitées d’hôtel à Paris dans la limite de 200 €, détaille actu.fr

La phrase

Je n'ai jamais eu des déjeuners d'une heure ou deux avec des ministres.

— Alma Dufour, nouvelle députée de la 4e circonscription de la Seine-Maritime.

A 32 ans, la militante écologiste et activiste anti-Amazon Alma Dufour a été élue députée (Nupes) pour la première fois. Mais la diplômée d'un master Sciences de l'environnement à l'AgroParisTech, en 2015 a déjà mené de nombreux combats.


Chargée de campagne, puis porte-parole, de l'association "Les Amis de la Terre", Alma Dufour devient l'ennemie numéro 1 d'Amazon en France. Sans les moyens ni le réseau pour être écoutée par des ministres, elle utilise l'activisme et la désobéissance civile. Elle met d'accord le Parti communiste et Les Républicains "pour installer un moratoire sur les entrepôts géants d'Amazon ou Alibaba", avant de le voir rayé de la loi climat par les députés de la majorité.


Après cet échec, gilet jaune à titre personnel, la trentenaire déplore "les logiques répressives" à l'œuvre contre les mouvements sociaux et décide de déplacer son combat à l'Assemblée nationale : "malgré tout ce qu'on a fait, on n'a pas été entendus. Autant devenir celui qui crée les lois !", explique-t-elle au Journal d'Elbeuf. Son cheval de bataille ? La relocalisation industrielle, avec une loi contre le dumping social en ligne de mire…

Lire son portrait

Dans l'hémicycle

👸 Vers une première ? Hier, les 248 députés du groupe Ensemble ont élu Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-mer et députée des Yvelines pour la présidence de l'Assemblée nationale. Elle est, de ce fait, la candidate officielle présentée par la majorité présidentielle et devrait être élue, lors du vote de l'Assemblée, le 28 juin, grâce à la majorité d'Ensemble. Elle abandonnera alors son poste de ministre pour celui, très prisé, de quatrième personnage de l'Etat, précise 78actu.


📣 Nouveaux chefs. En attendant, les groupes parlementaires nomment déjà leur président. Aurore Bergé (LREM/futur Renaissance), devient la première femme présidente du groupe majoritaire. Et Mathilde Panot (LFI) rempilant, sans concurrence, pour un 2e mandat. Olivier Marleix (LR), Jean-Paul Mattei (MoDem), Laurent Marcangeli (Horizons), Boris Vallaud (PS) Julien Bayou et Cyrielle Chatelain (EELV), André Chasseigne (PC) et, évidemment, Marine Le Pen (RN) auront à charge de présider leur parti à l'Assemblée nationale, rapporte actu.fr.


🪑 Jeux de pouvoir. LFI et le RN briguent la présidence de la commission des finances, dont les compétences sont importantes : contrôle du budget de l'Etat et de l'application des lois, évaluation de toute question relative aux finances publiques, demande de l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire… Le poste revient à un député de l'opposition, issu, par tradition, du plus gros groupe. Autre coutume : la non-participation au vote des députés de la majorité. Le scrutin à deux tours se tiendra le 30 juin, précise actu.fr.

La question

A quoi sert un chef de groupe parlementaire ?

Les présidents des groupes ont aussi des prérogatives spéciales qui leur sont accordées. Ils peuvent notamment demander :


- la création d’une commission spéciale (ou d’y faire opposition); 

- obtenir une suspension de séance pour réunir leur groupe; 

- faire procéder au vote par scrutin public lorsqu’ils le demandent; 

- demander de prolonger une séance de nuit au-delà de l’horaire normal d’une heure du matin;

- obtenir que le temps législatif programmé appliqué sur un texte ne soit pas inférieur à une durée fixée par la Conférence des Présidents (trente heures sous la XIVème législature);

- proposer l’engagement de procédures d’examen simplifiées (ou de s’y opposer);

- obtenir qu’une proposition de résolution européenne fasse l’objet d’un rapport de la commission des affaires européennes dans le délai d’un mois.


De plus, dans le cadre de l’application du temps législatif programmé, chaque président de groupe dispose d’un temps de parole spécifique, qui n’est pas décompté du temps de son groupe.

Partagez cette newsletter !


            

Pour briller au comptoir

La France Insoumise affiche la plus jeune moyenne d'âge (41,2 ans) de cette nouvelle législature. Europe Ecologie-Les Verts la talonne, avec une moyenne d'âge de 43,2 ans. Les plus âgés sont Les Républicains où la moyenne des députés est de 60,2 ans. Comme en 2017, l'Assemblée nationale poursuit globalement sa cure de jouvence, la nouvelle moyenne d'âge de l'hémicycle étant de 48,8 ans. Mais qui est le plus jeune député ? Et le plus âgé ?Découvrez l'analyse de France 24.

  Toute l'actu de vos régions

  Découvrir nos autres newsletters

  Créez votre fil d'actualité locale

Pas encore abonné ? Je m’inscris à cette newsletter

Je ne souhaite plus recevoir cette newsletter