Jeudi 11 août 2022

Lire en ligne

En campagne

La politique en France

Bonjour à toutes et à tous,

Au sommaire du jour :


- Lutte contre l'homophobie : Elisabeth Borne annonce plusieurs mesures

- Insécurité à Lyon : nouvelle passe d'armes entre Darmanin et Doucet

- Clément Beaune salue le travail des agents de l'autoroute

- Incendies : Emmanuel Macron annonce l'aide de plusieurs pays européens

- Eric Piolle favorable au vote des étrangers pour les élections

- Entrepôt géant Chronopost : un projet qui fait débat

- "On détruit l'hôpital public", estime la députée Nupes Ersilia Soudais

- La police judiciaire sous la tutelle du préfet ? Les magistrats s'inquiètent


Bonne lecture,

Florent Servia

Journaliste actu.fr

Vie de ministre

🏳️‍🌈 Inclusion. Jeudi dernier, la Première ministre Elisabeth Borne a visité le centre LGBT + d'Orléans, pour le 40e anniversaire de l'abandon des répressions anti-gay. Elle y a annoncé l'ouverture de 10 nouveaux centres LGBT + (des locaux d'accueil et d'information) et la création d'un poste d'ambassadeur des droits LGBT + qui "portera la voix de la France et défendra la dépénalisation universelle de l'homosexualité et de la transidentité", rapporte actu.fr


⚔️ Violences et discrimination. 40 % des faits de délinquance à Lyon seraient commis par des étrangers, affirme Gérald Darmanin. Souhaitant "davantage de fermeté", le ministre de l'Intérieur compte "[s]'employer à expulser". Le maire de Lyon Grégory Doucet a répondu au ministre dans une lettre de 5 pages rendue publique. Dénonçant "une récupération politique", il s'est opposé à la proposition par Gérald Darmanin d'un droit de préemption des commerces. Si le ministre veut lutter contre le communautarisme à la Guillotière, le maire juge l'idée "discriminatoire" et "stigmatisante", rapporte Actu Lyon.


🚧 Avec les compliments du chef. Jeudi dernier, en visite à la Direction des routes d'Île-de-France, à Saint-Denis, le ministre des Transports Clément Beaune a salué le travail des agents des autoroutes. L'occasion pour lui de rappeler que ces agents "assurent la sécurité des automobilistes au quotidien sur les 1 000 km d'autoroutes que compte l'Île-de-France". Il a promis plus d'investissements pour "améliorer la sécurité", mais aussi réduire "les nuisances sonores" et œuvrer à la transition énergétique, note Actu Seine-Saint-Denis.

On vous a transféré cette newsletter ?

Inscrivez-vous dès maintenant

10 000

C'est le nombre de pompiers et personnels de la Sécurité civile mobilisés contre les incendies dans toute la France, selon Emmanuel Macron.

Alors que huit incendies importants et d'innombrables petits départs de feux continuent en France, Emmanuel Macron a annoncé, aujourd'hui, via Twitter, l’aide de plusieurs pays européens dans la lutte contre les feux. 


L'Allemagne (64 pompiers, 24 véhicules), la Pologne (146 sapeurs-pompiers), la Grèce, la Roumanie et l'Autriche "viennent en aide à la France face aux incendies" a déclaré le président de la République. Dans le même temps, la Commission européenne a envoyé quatre avions de la flotte de l'Union européenne, stationnés en Suède et en Grèce, en France.


Le chef de l'Etat s'est félicité de la "solidarité européenne à l'œuvre" et a rendu hommage aux 10 000 pompiers et personnels de la sécurité civile mobilisés.

Lire l'article

La phrase

Personne n'est choqué de voir des Roumains, des Bulgares ou des Espagnols voter en France.

— Eric Piolle, maire de Grenoble, lors d'une interview sur LCI.

Au début du mois d’août, Sacha Houlié, député Renaissance, a fait une proposition : autoriser les étrangers à pouvoir voter et être élus aux élections municipales. Une idée qu'Eric Piolle a trouvé "excellente".


Interrogé sur LCI, le maire de Grenoble a rappelé que le droit de vote est d'ores et déjà accordé aux citoyens européens lors des élections municipales et européennes. Éric Piolle a poursuivi en indiquant qu’à Grenoble, la commune investit les étrangers résidant sur le territoire dans la vie locale, depuis 2014. 


Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est "fermement opposé" à cette idée. Alors que le président du RN Jordan Bardella a promis que "les macronistes trouveront le RN sur leur chemin".


Évoquée dans le programme de François Mitterrand en 1981 puis dans celui de François Hollande en 2012, la proposition de loi n’a finalement jamais été votée. De très nombreux pays européens autorisent les étrangers à voter lors des élections locales. C’est le cas de la Suède depuis 1975, du Danemark (1981) ou encore de la Belgique (2004), précise Actu Grenoble.

Lire l'article

Vu des régions

📦 Amazonisation des sols. D'ici 2024, un projet d'entrepôt géant de Chronopost doit voir le jour entre Combs-la-ville et Bois l'Evêque, en Normandie. Grand de 54 000 m², le site qui doit voir le jour à l'Ecopôle de Sénart. Il pourra traiter 700 000 colis par jour et fera travailler 1 000 personnes. Mais le projet n'a pas reçu l'approbation des riverains. Prévenus en dernière minute, ils regrettent le manque de concertation. Ils ont le soutien de la députée Ensemble ! Michèle Peyron, opposée à "l'artificialisation des terres en Seine-et-Marne en vue de protéger les espaces naturels". Cet été, à l'Assemblée, elle a demandé des explications au gouvernement, rapporte La République de Seine-et-Marne.


🚑 L'hôpital tire-t-il sur l'ambulance ? Mercredi dernier, le 3 août, la députée Ersilia Soudais s'est rendue à l'hôpital de Jossigny, en Seine-et-Marne. Les syndicats et soignants, à bout, ont pu se confier à elle dans le cadre de l'opération Ségur, une enquête parlementaire que mènent, jusqu'au mois de septembre, les députés de la Nupes dans les hôpitaux à travers la France. L'objectif : faire un état des lieux de la situation de l'hôpital public et remonter les difficultés rencontrées sur le terrain afin de proposer des solutions. Un projet de loi sera ensuite soumis à l'Assemblée nationale, rapporte La Marne. 

La question

Les magistrats voient dans un projet de réforme de la police "un très grave recul de l'état de droit"

Le projet de réforme de la police inquiète aussi bien magistrats que policiers. L’objectif du ministère de l’Intérieur serait d’unifier les services de police de chaque département sous une direction unique. Cette départementalisation regrouperait sous une même direction sécurité publique, police judiciaire, renseignement territorial et police aux frontières.


"L'instauration en France d’une police judiciaire bénéficiant d’une tutelle et d’une chaîne de commandement distincte de celle de la sécurité publique a été la garantie d’enquêtes judiciaires plus indépendantes et de moyens certes insuffisants, mais dédiés et sanctuarisés", relève l’Union syndicale des magistrats dans un courrier adressé au garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti, et au ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.


Reprendre en main la police judiciaire "qui a fait la preuve de sa capacité à toucher au plus près le pouvoir exécutif" représente, pour l'Union syndicale des magistrats un "très grave recul de l'Etat de droit". En effet, avec une telle organisation, la police aurait un chef unique : le préfet, tenu de loyauté à l'égard du gouvernement. "Sans enquête indépendante, il n'est pas de justice libre et de procès équitable", insiste l'Union syndicale des magistrats.


Trois départements, les Pyrénées-Orientales, le Pas-de-Calais et la Savoie l’ont déjà expérimenté depuis 2020, précise La Presse de la Manche.

Lire l'article

Partagez cette newsletter !


            

Ont contribué à cette newsletter

Laura Bourven, Jean Lavalley,

Martin Leduc, Jérôme Lemonnier,

Clément Machecourt, Ugo Maillard,

Maxime T'sjoen, Nicolas Zaugra

  Toute l'actu de vos régions

  Découvrir nos autres newsletters

  Créez votre fil d'actualité locale

Pas encore abonné ? Je m’inscris à cette newsletter

Je ne souhaite plus recevoir cette newsletter